Tente rouge

© Laura Breiling

Quand nous n’avons jamais franchi la porte d’une tente rouge, pleins de questions surviennent : À qui est-ce ouvert ? Qui vais-je y trouver ? Quel est son déroulement ? M’y retrouverais-je ?… Traditionnellement, au Moyen-Orient, en Amérique latine, au Maghreb, c’était un espace interdit aux hommes où les femmes se retrouvaient pour échanger secrets, rites ancestraux, pour se poser et pour prendre soin les unes des autres. Les générations s’y croisaient pour se livrer et pour poser toutes les questions en rapport avec la vie des femmes, ce qui permettait une grande richesse de partage et de transmission. On parlait alors de Danses de la Lune ou Temazcals (sweat-lodges). La tente rouge doit son nom à un livre du même nom écrit par Anita Diamant. En France, la première tente rouge a été conçue et créée par Daliborka Milovanovic et Elizabeth Echlin en 2008.

Aujourd’hui, ce sont des rencontres en toute simplicité et en petit comité (maximum 10 femmes) qui nous permettent de passer 2 à 3 h dans un espace hors de notre quotidien, où l’on peut faire le point, déposer ce qui est important pour nous et reposer notre corps. On se retrouve entre Femmes, dans nos diversités mais avec des vécus qui résonnent les unes chez les autres pour nous offrir d’autres point de vue et nous accompagner dans un cheminement. Chacune parle en son nom propre, selon sa propre expérience, et n’interprète pas le discours des autres.
Une tente rouge, c’est un espace de liberté et d’authenticité qui permet aussi de parler des tabous autour de la menstruation, de la cyclicité et des sexualités mais aussi simplement de notre quotidien, de nos émotions, de notre histoire, ce que l’on souhaite partager. C’est une parenthèse moelleuse, chaleureuse et bienveillante qui permet de faire une pause dans une vie courante souvent très prenante.
Les femmes de toutes nationalités, ethnies, religions, spiritualités et politiques sont invitées à se réunir et se rencontrer sous la tente rouge au delà de toute appartenance personnelle.
Les participantes s’engagent à la confidentialité : ce qui est dit et se passe sous la Tente, reste sous la Tente… La confidentialité, le respect et le non-jugement sont des valeurs très importantes : cette règle est absolument fondamentale pour que chacune puisse s’y sentir totalement libre. Un système de bâton de parole est mis en place systématiquement, afin que chacune puisse s’exprimer comme elle le souhaite, sans être interrompue. Chacune doit pouvoir trouver la liberté de s’exprimer, ou de ne pas s’exprimer.

Il est recommandé de s’habiller confortablement pour être plus à l’aise dans la tente.
Il existe des tentes d’hommes ou mixte, mais ici, dans les tentes rouges, les seuls hommes qui peuvent y assister sont les nourrissons allaités ! 😉 Au plaisir de vous y croiser !

Pour plus d’informations : http://tentesrouges.fr/
Pour lire la charte des tentes rouges : https://tentesrouges.fr/charte/


Prix libre et conscient
Le nombre de places est limité à 8 personnes.
Mixité choisie : Atelier ouvert à toute personne ayant ou ayant eu des organes génitaux tels que : vulve, vagin, clitoris, utérus, ovaires,.. sans distinction de genre, de classe, d’origine, de validité, d’âge, de pratiques religieuses, d’orientations ou de (non)pratiques sexuelles, etc…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :